Comment se forme le vent ?

Il peut s’agir d’une brise légère ou d’un ouragan. Il peut s’agir d’un souffle d’air agréable ou d’un coup de fouet en plein visage. On peut se laisser porter par eux ou on doit les combattre – les vents. Comment se forment-ils ?

Le vent est le résultat de l’interaction entre les couches d’air chaudes et froides.

La Terre est réchauffée par les rayons du soleil qui frappent sa surface. Cependant, la terre et la mer ne se réchauffent pas à la même vitesse. Les rayons réchauffent l’air au-dessus de la terre plus rapidement que l’air au-dessus de la mer.
L’air chaud a une densité plus faible que l’air froid, il se dilate en se réchauffant et s’élève donc vers le haut. L’air chaud s’élève donc au-dessus de la terre et se refroidit dans le ciel. Cet air frais se dirige vers la mer. Là, il descend et pousse l’air frais contre la terre. L’air plus frais de la mer continue donc à affluer. Ce mouvement d’air qui se produit ici est le vent.

Le vent se met en mouvement parce que l’air chauffé différemment a une pression différente. L’air froid a une pression plus élevée que l’air chaud qui s’élève.

Les zones de haute et basse pression

La zone dans laquelle l’air s’élève est appelée zone de basse pression. Dans la zone de basse pression, la pression atmosphérique diminue car il y a moins d’air, pour ainsi dire. Dans les zones de basse pression, le temps est souvent nuageux, il pleut ou il neige.

Les zones de haute pression sont les zones où les masses d’air descendent. Ainsi, la pression atmosphérique augmente. Dans ces zones, le ciel est généralement dégagé et il fait beau.

Si de l’air froid descend, il se forme une haute pression, une zone de haute pression. Si de l’air chaud s’élève, il se forme une faible pression, une zone de basse pression. Comme l’air se déplace toujours d’une zone de haute pression vers une zone de basse pression, il y a du vent.

Comme la Terre tourne, l’air froid et l’air chaud tournent également : dans les zones de basse pression, il tourne vers la gauche, dans les zones de haute pression, il tourne vers la droite. Dans l’hémisphère sud, c’est l’inverse. La force de Coriolis est responsable de ce phénomène. Les masses d’air de l’atmosphère sont en fait toujours en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.